Menu Content/Inhalt
accueil arrow historique
historique


Château de Damigny Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
20-08-2008
Image

CHATEAU de DAMIGNY

XIXè siècle, en Pierre d’ORIVAL

Les héritiers des LONGAUNAY, les LA GUICHE puis les ROHAN délaissent la forteresse. Elle est vendue en 1714 au marquis de FOUCAULT et passe enfin aux LA BRIFFE. La chapelle est arasée à la fin du XVIIIè siècle mais le logis ruiné subsistent au moins jusqu’ en 1812. Après avoir changé de mains depuis son adjudication par la Convention, la propriété est achetée par la famille Carpentier qui, sous la Restauration, édifie une villa. Restée un temps inoccupée, elle accueille les séminaristes en 1914 pour leurs congés d’été.
Elle est aujourd’hui un accueil au Chäteau avec suites, Chambres et tables d'hôtes.

toutes les infos sur le site du Château : www.chateaudedamingny.fr
 
Dernière mise à jour : ( 18-05-2011 )
 
l'église Saint Martin Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
20-08-2008
Image 

L’EGLISE - 1832
Pierre
Architecte :
Louis Edouard le Forestier de la Forestière

L’église a été construite en 1832 sous l’épiscopat de Mgr Robin. La nef est éclairée de 7 fenêtres subdivisée en 2 baies, à la limite du style ogival du XVIIIe siècle. Le clocher, édifié à l’ouest, provient de l’église Saint Exupère, remaniée par le même architecte. De base carrée, ses trois étages sont surmontés d’une pyramide à quatre pans percée d’oculus. L’ Eglise a été restaurée en 1992.
Dernière mise à jour : ( 03-10-2008 )
 
la tour de défense du château de Damigny Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
20-08-2008
Image 

La tour de défense du CHATEAU DE DAMIGNY
XVè siècle, Calcaire

Le premier château a dû être édifié aux alentours de l’an mille sur un îlot entouré d’une nappe d’eau d’une trentaine de mètres de larges. A l’époque de la Guerre de Cent Ans, il devient une forteresse capable d’affronter un siège. Après avoir appartenu à la famille du Plessis, il passe par mariage aux Longaunay. C’est probablement Hervé III qui fait édifier dans le dernier quart du XVè siècle la seule tour de défense nous restant de l’enceinte carrée de 30 mètres de côté. Son rez-de-chaussée a servi de poste de garde et est doté d’une cheminée dont la souche dépasse du toit conique. Il ne communique pas avec l’étage desservi par une porte cintrée à laquelle on accède par une échelle. Trois archères au rez-de-chaussée et cinq à l’étage, pour certaines aujourd’hui bouchées, permettent une défense tant vers le plateau que vers le chemin de Coisel et vers l’arrière de la tour. Ce monument est le plus ancien de la commune.

 

Dernière mise à jour : ( 03-10-2008 )
 
le soldat Ferguson Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
20-08-2008

Le cimetière Saint Germain est le cadre d’événement tragique en 1943. Le 15 janvier, un pilote canadien s’écrase au village Damigny. Son pilote William Kennedy Ferguson, trouve la mort. Le 18 janvier, une foule importante se rassemble pour les funérailles au cimetière. Des fleurs ont été déposées malgré les recommandations allemandes. Les officiers allemands font prévenir la Feld-gendarmerie qui procède à des contrôles d’identité. Les 14 et 15 février, dix otages dont quatre collégiens sont envoyés vers les camps de concentration. Quatre n’en reviennent pas.En commémoration de ces événements le 4 Juin 1994 et en   présence de la famille du pilote disparu, la rue de la mairie prît la dénomination de Rue W. K. FERGUSON.
L’aviateur repose toujours dans l’angle Est du cimetière Saint Germain.
Dernière mise à jour : ( 03-10-2008 )
 
Saint-Martin Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
20-08-2008
317 - 397
Fête le 11 novembre
Patron de la France, des soldats, des mendiants et des hôteliers

 Histoire et légende 

Martin fut, durant tout le Moyen Age et jusqu'à une époque récente, le saint le plus populaire en France.
Né en 317 en Pannomie (la Hongrie actuelle), Martin se retrouve enrôlé trés jeune dans les légions Romaines en Italie et en Gaule.Durant l'hiver 337, alors qu'il se trouvait à Amiens, il rencontre un mendiant nu et grelottant de froid à qui il donne la moitié de son manteau.
Pourquoi la moitié et pas tout ? Serait-ce là une charité bancale ? Pas du tout ? Il faut savoir que l'état Romain ne versait que la moitié des sommes necessaires à l'achat des armes et des uniformes des soldats. Aussi Saint-Martin ne pouvait-il donner que la moitié du manteau dont il était propriétaire, l'autre appartenant au service de l'intendance. Après cette rencontre, le christ lui apparaît la nuit suivante, revêtu du demi manteau donné au pauvre.
En 339, Martin se fait baptiser et se consacrera au Christ. Il deviendra Evêque de Tours mais continuera à vivre en moine au monastère de Noirmoutier.
Il est mort le 11 novembre 397 après avoir opéré de nombreux miracles. Son tombeau fera immédiatement l'objet d'un pèlerinage trés populaire. La chape de Saint-Martin constituait la plus précieuse relique du sol de France et les rois mérovingiens et carolingiens en firent un symbole de leur dynastie.

C'est ce mot "chape" qui est à l'origine du mot "chapelle".

Les Représentations :

L'iconographie de Saint-Martin est particulièrement abondante. Envoici les principaux thèmes :Il est figuré en soldat romain ou évêque.
L'épisode de la charité, c'est à dire le partage du manteau est le plus courant. On le voit généralement à cheval (souvent sur un cheval de grande taille) et habillé d'un manteau.
On voit également Martin en protecteur des animaux, notamment des ânes et des chevaux. La légende dorée raconte qu'en route vers Rome, Martin vît son âne dévoré par un ours pendant la traversée des Alpes. Il transforme alors l'ours en bête de somme et lui ordonne de porter ses bagages jusqu'à Rome, avant de lui rendre la liberté. C'est cet épisode qui est à l'origine du nom Martin généralement donné aux ours.

Commentaires :

Rien qu'en France, plus de 450 communes et près de 500 églises sont dédiées à Saint Martin. Dans les localités qui comptent plusieurs églises dont une église Saint Martin, celle-ci est presque toujours la plus ancienne. Une étude réalisée en Belgique montre que la concentration des églises Saint Martin est plus importante à proximité immédiate des anciennes voies dites "romaines"et qu'elle décroît rapidement au fûr et mesure que l'on s'éloigne de ces voies.

Saint populaire par excellence, héros du folklore religieux et rural, Saint Martin a imprégné la vie des paysans qui ont donné son nom à des fruits (poires,pêches), des oiseaux (martin-pêcheur et martin-chasseur), à la rainette (martinette), à l'ours dressé, qui ont créé le "martinage" du vin (la dégustation du vin nouveau à la Saint Martin), le mal Saint Martin (l'ivresse), l'été Saint Martin, etc...
Dernière mise à jour : ( 06-10-2008 )